Le Mouvement Flamand vote l'annexion de Bruxelles

Le mouvement flamand VVB a organisé ce samedi 24 avril 2010 un congrès sur le thème « Bruxelles, une ville en Flandre » (Lien). L'indépendance de la Flandre et l’annexion de la Région bruxelloise par la Région flamande sont les objectifs finaux des nationalistes flamands.

Le million de Bruxellois francophones recevrait de force le statut de citoyens Flamands. Dans un premier temps, les Francophones conserveraient certains droits. Dans l’attente de la soumission des Bruxellois, le VVB exige le maintien d'une politique flamande assertive à Bruxelles.

Les résolutions suivantes ont été votées. Elles constituent le point de vue officiel du VVB. Pour rappel, les membres du VVB sont représentés dans tous les partis politiques flamands. Sa doctrine politique a été à la base de l'accord du gouvernement flamand du 9 juillet 2009 (Lien).

Résolution 1

L'indépendance de la Flandre n'est pas seulement nécessaire, mais aussi urgente et prioritaire. La Flandre doit déclarer l'indépendance pour la totalité de son territoire situé au nord de la frontière linguistique, en incluant les 19 communes bruxelloises.

Résolution 2

La Flandre doit faire le pas vers son indépendance même s’il n’est pas absolument certain que Bruxelles formerait une sous-partie. La Flandre offre un projet politique qui est aussi intéressant pour Bruxelles.

Résolution 3

Résolution 3.1

La ville de Bruxelles est la capitale de l’Etat Flandre.

Résolution 3.2

Les habitants des 19 communes bruxelloises, y compris ceux qui choisissent le rôle linguistique français, sont entièrement des citoyens Flamands.

Résolution 3.3

Bruxelles, limitée aux 19 communes, reçoit un statut bilingue qui sera appliqué de manière stricte.

Résolution 3.4

Les habitants Francophones de Bruxelles, limitée aux 19 communes, recoivent une structure propre pour pouvoir exercer des compétences limitées sur des matières personnelles (enseignement, culture, et bien-être).

Résolution 4

Nous appelons l’autorité flamande à mettre en œuvre entretemps à Bruxelles une présence et une politique de communication assertive. En utilisant les compétences flamandes actuelles une assistance qualitative qui soit catégoriquement identifiée comme flamande doit être offerte.

Résolution 5

Dans le cas où Bruxelles ne ferait pas partie d'un Etat flamand, nous offrons à chaque habitant de Bruxelles, la chance de recevoir la citoyenneté flamande.

20 commentaires:

  1. melodius dit

    Les habitants des 25 communes bruxelloises vous attendent de pied ferme. Je suggère déjà que la région exproprie les bâtiments du parlement et des ministères flamands, histoire de donner le "la".


    Anonyme dit

    la meilleure : "si bxl n'entre pas dans l'Etat flamand, ses habitants sont libres d'opter pour la nationalité flamande"... mais qu'ils la bouffent leur nationalité !


    Sébastien dit

    Résolution 5 : "(...) nous offrons à chaque habitant de Bruxelles, la chance de recevoir la citoyenneté flamande".

    La chance ? Ils sont devenus fous ma parole !


    Yves dit
    Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    Yves dit

    Eh oui, nous sommes toujours en avril, le mois des grosses farces...Pourquoi se mettre en colère devant ces délires ? Des études viennent encore d'évoquer la francisation "irreversible" de la grande périphérie autour de Bruxelles.

    En outre ces délires flamingants sont linguistiquement parlant impossibles, la langue française a des caractéristiques techniques dont le néerlandais (et a fortiori, le flamand) sont totalement dépourvus et qui sont les spécificités des langues internationales comme l'anglais, l'allemand, l'espagnol etc.

    Vis-à-vis des étrangers toujours plus nombreux à s'installer en région de Bruxelles, le flamand n'exerce aucun attrait : c'est du "niederdeutsch", une forme dialectale "bas de gamme" et euphoniquement très déplaisante de la langue allemande (à preuve le manque d'homogénéité linguistique prévalant encore en Flandre où un Ostendais ne comprend pas toujours un Louvaniste, au contraire d'un Québecois comprenant sans problème un Abidjanais ou d'un Hambourgeois comprenant un Viennois)

    Enfin ces flamingants oublient qu'ils sont en Europe laquelle même si elle n'est pas trop active en matière de droits linguistiques ferait néanmoins appliquer un minimum de lois garantissant l'existence du droit des populations à décider elles-mêmes de leur sort.


    Anonyme dit

    Je pense que ceux qui ont préparé le texte ne se rendent pas bien compte de ce qu'ils peuvent déclencher. Moi je vois les barricades, les frondes, les arbalètes, les pierres, les cocktails Molotov et beaucoup de travail pour les vitriers responsables des bâtiments officiels flamands. Le sang coulerait.
    Bruxelles aux Bruxellois!


    Anonyme dit

    Glups et moi qui quitte Liège pour venir m'installer à Bruxelles.
    C'est peut être pas le bon moment ?????


    Anonyme dit

    Anschluss de Bruxelles ? Là on arrête de rigoler, car ça va chauffer très très fort : ils ont intérêts à y réfléchir à deux fois nos fascistes en herbe...


    CP dit

    Il ne faudrait tout de même pas oublier que ce sont les Bruxellois qui ont mis les Hollandais dehors en 1830. Il y a une limite à notre patience et à ce que l'on peut accepter. Certains Flamands feraient bien d'ouvrir les yeux... et de rabaisser de quelques crans leurs prétentions.
    Je n'ai jamais vu aucune capitale se faire étouffer de la sorte par ses compatriotes. Dans tous les pays du monde les gens sont fiers de leur ville-phare et n'ont de cesse de l'embellir et de la développer. Qu'est-ce que c'est que cet esprit qui consiste à déclarer capitale régionale une ville que l'on ne prétend pas habiter mais qu'au contraire on ponctionne au profit d'autres zones du pays ?


    Brissac dit

    Mais comment faire pour que les bruxellois francophones se rendent compte du désir d'invasion flamand? Je n'arrête pas d'entendre des francophones dire que tout ceci est exagéré; des mensonges du vilain FDF. Déni? Peur? Que faire pour que ces informations leur parviennent?


    MaxTit dit

    Moi en tous cas je suis prêt à me battre pour Bruxelles.

    Les Néerlandophones veulent leur autonomie, très bien, mais Bruxelles resteras francophones et s'ils viennent encore travailler chez NOUS et bien taxation à l'entrée de Bruxelles, impôts sur leurs revenus professionnels etc...
    Il faut arrêter les compromis à la belge, que cela soit dans 5,10, ou 30 ans, les hommes politiques flamands en voudront toujours plus dans le but de conquérir Bruxelles.

    Je sais que mes propos sont extrêmes, mais sachez que je m'appelle De Winter et que mon fils va à l'école néerlandophones donc je peux vous assurer que je suis ouvert aux personnes de toutes cultures et que j'aime mon pays et que je suis profondément attaché à mon pays. "Maar te veel is te veel".

    Est ce que Bruxelles va devenir la nouvelle Palestine ?????

    bonne journéé à tous.


    MaxTit dit
    Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    Anonyme dit

    Le ghetto de Varsovie nouveau est arrivé. Bert Anciaux l'a par ailleurs annoncé il y a quelques années. "Allochtones et flamands vivons en paix à Bruxelles" dixit Bertje. Où sont passés les francophones? Rejoindre les Kurdes, les Arméniens et les Juifs en fumées dans les brulôts des génocides?


    Anonyme dit

    Je suis Belge et Bruxellois et que
    les exremistes nous laissent tranqilles comme nous les laissons tranqilles


    Anonyme dit

    comment peut on en arriver là!!
    alors que nos ancêtres se sont battu pour créer une Belgique unie ou justement la diversité des langues, des cultures feraient notre force entant que capitale européenne.
    tout ceci est anti-patriotique!!!! et punissable par la loi jusqu'aux dernieres nouvelle.
    rappelez vous "l'union fait la force".

    je penses que déjà que tout le pays devrais avoir les même droits de votes vu qu'il est obligatoire on doit nous laisser le libre choix, que ce soit aussi bien en flandre le droit de voter pour des francophones et en wallonie de voter pour des flamants nous sommes sensé être un pays unis sans différences!!!

    à bon entendeur salut!


    charles dit

    Vvb et leurs résolutions ?!, qu'es ce qu'il ne faut pas lire !!! c'est beau de rêver,ils peuvent juste espérer que l'on veuille bien continuer a appeler "le petit Julien" maneken pis", pour peu, je les vois bien ogliger les francophones bruxellois de faire coudre sur le côte gauche, une iris jaune ou un coq de la même couleur, nostalgie d'une époque qui leur sied a ravir, prenons garde qu'ils ne trouvent pas un deuxième emploi a Breedonk


    charles dit

    Nous francophones ne pouvons laisser ces extrémistes flamant tenter de prendre Bruxelles. Linkebeek etKrainem veulent rejoindre Bruxelles, c'est dire la dissension qu'il y a en Flandre et de ne pas nous laisser influencer par les médias. Ils doivent faire ce référundum!!! pour savoir sur quel pied danser car je suis de plus en plus certain que les flamants ne sont pas aussi sur qu'"Adolphe" De Wever" veut bien le laisser entendre, de cette volonté, a voir ce pays se scinder.
    Amis francophone du pays, nous aussi nous devrions montrer notre détermination a ne pas nous laisser faire et de nous réunir et déambuler dans Bruxelles et pourquoi pas, en scandant, comme criaient les Louvanistes en 67, , non plus "wallen buitten" mais "vlaams buitten.
    Bruxellois bilingues et unilingue, montrons dans les deux langues a ces extrémistes flamants qu'ils ne feront jamais la loi chez nous et que l'attitude qu'ils adoptent ne peuvent que rallier l'opinion du monde entier et de ces alentours, a notre juste cause, j'en discutait encore hier avec un vénusien.


    jackyzmfn dit

    Avant de pratiquer l'"anschluss" sur Bruxelles, il faudra demander l'avis des bruxellois (referendum)ou alors les flamands ne sont plus démocrates !


    Jean-Pierre dit

    Ma question est la suivante:
    Depuis quand une Région peut prendre comme Capitale la Capitale d'une autre Région?
    Que penseraient les Flamands si la Région Wallone ou Bruxelloise avaient pris GAND ou ANVVERS comme Capitale de leur Région?
    Vous auriez vu le tolé que cela aurait fait en Flandre !!!
    Pourquoi les Francophones de ce Pays ont-ils laissé faire cela ,


    Anonyme dit

    Certains parlaient de barricade etc...
    Pourquoi faire ?
    L"Etat flamand" est sécessionniste d'un membre de l'OTAN. L'Etat Belge sera en droit de demander le soutiens de l'OTAN afin de libérer SES citoyens Bruxellois prit en otage.
    Imaginé l'entrée en Bruxelles de para Afghan et de blindé Éthiopien pour chasser l'envahisseur.
    Cela a été décrit il y a plusieurs années dans un livre sur les scénarios possible de la fin de la Belgique.